Ubisoft va rendre l’aventure préhistorique de Far Cry Primal encore plus compliquée et dangereuse. En effet un patch sera déployé en avril qui ajoute un mode Survie.

Vous avez déjà fait le tour de Far Cry Primal, le dernier jeu d’aventure d’Ubisoft ? Si pour vous la vie d’homme préhistorique n’a plus de secret et que vous trouvez le jeu trop facile attendez de vous essayer au mode Survie qui sera disponible dès le 12 avril via une mise à jour du jeu.

Far Cry Primal : un mode Survie au challenge relevé

Le mode Survie de Far Cry Primal devrait répondre aux attentes des joueurs qui aiment les jeux proposant un vrai challenge. Ils vont pouvoir appréhender le jeu d’une manière différente où les erreurs se paieront cher. “La clé de voûte de ce mode Survie réside dans les changements apportés à l’exploration, au crafting et à la difficulté générale du jeu, qui le rendent d’autant plus réaliste. Le joueur peut ensuite activer des options pour aller encore plus loin” déclarait Thomas Simon le Game Director du jeu.

Pour commencer, la mini map ne sera plus affichée et le brouillard de guerre sera plus intense. Une jauge d’endurance sera ajoutée et le joueur se fatiguera. Il sera alors plus lent et faible et devra se reposer pour retrouver des forces. La chasse sera plus compliquée car les rencontres avec les animaux et les humains se feront plus rares. Le froid deviendra vraiment dangereux et il faudra absolument fabriquer des vêtements chauds si vous voulez que Takkar survive. Celui-ci ne pourra plus utiliser sa chouette pour tuer les ennemis et nécessitera plus de temps pour fabriquer ses munitions. En outre, les animaux en général seront plus difficiles à dompter.

Une vidéo pour annoncer le mode Survie

Dans la vidéo d’annonce publiée par Ubisoft, Thomas Simon évoque entre autre l’arrivée de la “permadeath” dans ce mode Survie qui sera disponible sur toutes les plateformes.

Cette option de mort permanente proposera 2 niveaux. Soit la mort du personnage est définitive et dans ces cas-là il faudra recommencer l’aventure à zéro, soit on pourra faire appel à une vie de secours à certains moments de l’aventure.