C’est simple et il n’y a pas de correcteur.

Ça peut paraitre étrange, mais on a parfois l’impression qu’au fur et à mesure que l’histoire dans la série Game of Thrones de HBO s’éloigne de ce qui se passe dans le roman de George R.R. Martin (auteur du livre sur lequel la série est basée), on s’intéresse d’avantage à ce dernier.

Chaque auteur a sa manière de travailler. Par exemple, il y a quelques mois, l’auteur des livres sur lesquelles Fifty Shades of Grey est basé avait révélé qu’elle en a écrit une bonne partie sur son BlackBerry (un bon coup de pub pour la firme Canadienne qui a toujours vanté les mérites de son clavier physique).

Quant à George R.R. Martin, il utilise un vieil ordinateur sous MS-DOS pour écrire. Lorsqu’il a révélé ceci il y a un an durant une interview avec Team Coco, le public s’est mis à rire.

En fait, l’auteur utilise deux machines, une pour accéder au web, répondre aux e-mails, etc. et une autre sous MS-DOS pour écrire.

Sur la vieille machine, il utilise le logiciel WordStar 4.0. Mais pourquoi ? On peut comprendre que l’auteur choisisse une telle machine pour sa simplicité et l’absence de distractions.

Mais ce n’est pas tout, il déteste aussi les correcteurs automatiques qui sont proposés par les logiciels modernes. Et étant donné le nombre de mots étranges qu’il utilise, c’est compréhensible.

Tout ça me fait penser à la série Californication et au personnage Frank Moody qui écrivait ses livres avec une machine à écrire.

Image : By Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America (George R. R. Martin) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons