Un monde sans adultes. Le rêve de tous les enfants ? Sans doute pour quelques temps. L’idée d’une liberté totale, de ne pas avoir à écouter les consignes, de ne pas faire ses devoirs, de ne plus devoir à l’école peut paraître attirante pour beaucoup. Mais ensuite ? Que se passe-t-il ? C’est le pitch

Un monde sans adultes. Le rêve de tous les enfants ? Sans doute pour quelques temps. L’idée d’une liberté totale, de ne pas avoir à écouter les consignes, de ne pas faire ses devoirs, de ne plus devoir à l’école peut paraître attirante pour beaucoup. Mais ensuite ? Que se passe-t-il ? C’est le pitch de « Seuls », le film qui sortira le 8 février 2017. Découvrez la bande-annonce.

Seuls au monde

Cinq enfants se retrouvent seuls au monde, livrés à eux-même. Ce qui pourrait ressembler à un rêve d’adolescent tourne vite au cauchemar à en croire la bande-annonce. S’ils essayent de comprendre ce qui s’est passé, très vite ils se retrouvent face à un maniaque aux couteaux ou effrayés par les bouleversements climatiques.

L’histoire de Leila, Dodji, Yvan, Camille et Terry, les cinq adolescents qui se retrouvent seuls ou presque sur terre est le quatrième film de David Moreau (Ils, Eye, 20 ans d’écart…). Malgré un pitch sombre et une bande-annonce plutôt effrayante (qui fait penser à Stranger Things), le réalisateur a cherché à rassurer en expliquant qu’il s’adressait à toute la famille.

L’adaptation d’une bande-dessinée

Ce film, c’est avant tout l’adaptation d’une bande-dessinée à succès de Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann. Initialement publiée dans le magazine Spirou, une série de 10 tomes est déjà parue aux éditions Dupuis. Notamment primée au Festival d’Angoulême en 2010, elle devrait au final compter une vingtaine de tomes. C’est donc encore un travail en cours mais dont la qualité lui vaut d’être adapté sur grand écran.

Si vous ne connaissez pas encore cette très bonne bande dessinée, on vous conseille de ne pas la lire avant la sortie du film sous peine de vous ruiner l’intrigue qui est véritablement passionnante. Mais en attendant, vous pouvez (re)lire le livre « Sa Majesté des Mouches » de William Golding qui a servi d’inspiration aux deux bédéastes. Rendez-vous le 7 février pour la sortie dans les salles.