Cela fait longtemps que l’idée d’une série reprenant l’univers Star Wars existe. Jamais ce projet n’a été aussi près d’être concrétisé avec la chaine américaine ABC.

Une série Star Wars, tous les fans en rêvent depuis longtemps. Cette idée n’a cependant jamais pu être concrétisée. Toutefois, il semblerait que la chaine ABC, qui appartient au groupe Disney, lui-même détenteur de la licence Star Wars depuis 4 ans, serait en passe d’obtenir les droits de diffusion d’une toute nouvelle série Star Wars.

Une série Star Wars sur ABC ?

Le projet de série Star Wars ne serait donc finalement pas abandonné, des négociations seraient d’ailleurs en cours à en croire Channing Dungey, la présidente d’ABC Entertainment, qui déclarait lors de la conférence de presse de la Television Critics Association : « En tant que fan, je dirais oui, évidemment. On a déjà eu des conversations avec LucasFilm, et je continuerai à avoir des conversations avec eux. Je pense que ce serait merveilleux si nous pouvions trouver un moyen d’étendre cette marque dans notre grille de programmation. (…) Avec eux, c’est un peu silence, chut, discrétion. L’entreprise Lucasfilm travaille sous le secret en permanence. Si vous pensiez que Marvel était secret, Lucas, c’est carrément le niveau au-dessus… Alors nous n’avons pas encore de planning officiel à annoncer ».

Une série avec de vrais acteurs

A l’heure actuelle, la saga intergalactique n’a eu droit à la télévision qu’à des séries animées, « The Clone Wars » et « Star Wars Rebels ». Cette fois c’est une série avec de vrais acteurs qui pourrait être diffusée sur ABC. Il faudra cependant attendre de nouvelles informations de la part de la chaine américaine, si projet il y a, il est pour l’instant tenu très secret.

Il y a une dizaine d’années, il était question d’une série Star Wars. A l’époque c’était Georges Lucas, alors toujours détenteur des droits de la licence, qui avait évoqué cette possibilité. Le déroulement de la série aurait dû prendre place entre les deux trilogies mais quelques années plus tard, en 2009, le projet avait dû être abandonné faute de budget suffisant.