Madalyn Murray O’Hair est une inconnue en France. Mais de l’autre côté de l’Atlantique, elle peut prétendre au titre de « Most Hated Woman in America » (Femme la plus haïe d’Amérique). En cause ? Sa lutte contre la religion ou plutôt sa défense de l’athéisme dans l’école publique. Découvrez ce biopic sur Netflix dans quelques semaines. 

Madalyn Murray O’Hair est une inconnue en France. Mais de l’autre côté de l’Atlantique, elle peut prétendre au titre de « Most Hated Woman in America » (Femme la plus haïe d’Amérique). En cause ? Sa lutte contre la religion ou plutôt sa défense de l’athéisme dans l’école publique. Découvrez ce biopic sur Netflix dans quelques semaines. 

Qui est la Most Hated Woman in America ?

C’est un titre qu’aurait pu réclamer Hillary Clinton, la candidate démocrate aux dernières élections américaines. Haïe par le camp de Donald Trump, elle n’arrive pourtant pas à la cheville de Madalyn Murray O’Hair, la fondatrice de l’association « American Atheists » (Athées Américains).

C’est le magazine Life qui lui a décerné ce titre. Elle l’a obtenu après avoir réussi à faire interdire les prières dans les écoles publiques. Elle s’est ensuite engagée massivement en faveur de l’athéisme aux Etats-Unis. Le film s’intéresse à sa vie depuis le début des protestations jusqu’à son kidnapping. Celui-ci ne fait que très peu de bruit et intéresse peu de monde. Elle est finalement assassinée ainsi que son fils et sa petite fille.

Un biopic qui ne ressemble pas à un hommage

La thématique est très intéressante et devrait trouver son public. A plus forte raison dans une époque de regain religieux. Mais, cela ne devrait pas vraiment augmenter la cote de popularité de Madalyn Murray O’Hair. Au vu de la bande-annonce, elle apparaît comme un personnage autoritaire, calculateur et cupide.

Côté casting, Madalyn est jouée par une impressionnante Mélissa Léo (Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Fighter). Elle est accompagnée par Juno Temple (Vinyl, The Dark Knight Rises), Adam Scott (La vie rêvée de Walter Mitty, Big Little Lies) et Anna Camp (The Good Wife, Cafe Society, Good Girls Revolt).

Rendez-vous sur Netflix le 24 mars pour découvrir directement ce biopic.