Vous voulez découvrir l’intérieur du cerveau d’un criminel ? Rendez-vous dans MindHunter, la nouvelle série de Netflix.

Le service de vidéo à la demande Netflix est décidément très actif ces derniers temps. Il vient de dévoiler le teaser de MindHunter, sa nouvelle série produite par David Fincher. Diffusion prévue en octobre. 

MindHunter, dans la tête des criminels

C’est un teaser saccadé, angoissant qui donne le ton de ce que devrait être MindHunter, la nouvelle série de David Fincher qui sera diffusée sur Netflix. Au programme, une plongée dans l’esprit des tueurs en série et des délinquants sexuels. On suivra les histoires d’un duo de profilers qui parcourent le pays sur les traces de ces esprits déviants.

Aux origines de cette série en développement depuis sept ans, on trouve “Mind Hunter : Inside the FBI’s Elite Serial Crime Unit”. Cet ouvrage a été publié en 1995 par John Douglas, un ancien profiler du FBI. Celui-ci est considéré comme le premier profiler de l’histoire et a déjà inspiré plusieurs personnages de romans, séries et films.

Le retour très attendu de David Fincher

Pour David Fincher, il s’agit d’un retour au premier plan. La série devrait initialement être diffusée sur HBO mais il a eu quelques problèmes avec la chaîne câblée. En partenariat avec Charlize Theron, il revient donc sur Netflix. Il y avait déjà lancé la série politique House of Cards avec Kevin Spacey.

L’univers de MindHunter s’annonce très sombre. Il devrait coller à la perfection au style qu’affection le réalisateur. Une touche Fincher que l’on a notamment vu dans Zodiac et The Game. La dimension psychologique et la torture mentale devraient avoir une place de choix dans MindHunter. Ils seront sans aucun doute servis par son esthétique perfectionniste.

Au casting, on retrouve trois relatifs inconnus. Holt McCallany et Jonathan Groff joueront les agents du FBI. Ils seront épaulés par Anna Torv, dans le rôle d’une psychologue. Rendez-vous en octobre sur Netflix pour confirmer si David Fincher signer une nouvelle oeuvre magistrale.