La série, commandée l’an dernier, abordera l’histoire du mouvement de la lutte des droits des homosexuels. Elle sera diffusée en février aux Etats-Unis sur ABC.

« Les homosexuels sont responsables de l’effondrement de la société ». Des mots prononcés par Mike Pence, le futur vice-président des Etats-Unis, suite à l’élection de Donald Trump. Autant dire qu’il ne doit pas voir d’un bon œil la mise en valeur de leur histoire. « When We Rise », l’ambitieuse mini-série d’ABC, diffusée en février, rendra hommage à l’histoire des activistes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles et Transgenres (LGBT) qui ont mené l’un des derniers combats pour l’égalité des droits aux Etats-Unis.

Une série produite par Gus Van Sant

C’est Gus Van Sant, le producteur de Elephant (Palme d’Or à Cannes en 2003) qui est aux manettes de cet ambitieux projet. Loin d’être un contrat comme un autre, la série s’inscrit surtout dans la continuité de « Harvey Milk », le film qu’il a réalisé en 2008. On y suivait déjà l’histoire d’un homme politique américain militant pour les droits civiques des homosexuels dans les années 1970.

Le réalisateur vise cette fois plus grand. La série, créée par Dustin Lance Black, suivra pendant sept épisodes les luttes personnelles et politiques, les revers et les triomphes de plusieurs hommes et femmes politiques pour les droits LGBT. L’occasion aussi de traiter de l’histoire du mouvement des droits des homosexuels.

Un casting de luxe

Sept épisodes, un total de 8 heures (le premier épisode sera un double), c’est peu pour raconter la très longue histoire du mouvement. L’histoire commencera en 1969 avec les émeutes de Stonewall, aujourd’hui considérées comme le point de départ du mouvement de reconnaissance des droits des homosexuels. Une descente de police dans un des seuls bars de Greenwich Village où les gays pouvaient se retrouver tourne à l’émeute et attire l’attention du monde entier.

Le casting rassemblera notamment Guy Pearce, Mary-Louise Parker, Rachel Griffiths, Carrie Preston, Whoopi Goldberg, Rosie O’Donnell, Rob Reiner ou encore Mary McCormack. Une sélection trois étoiles pour une série qui devrait faire du bruit.