Le 36ème album des aventures de notre petit gaulois préféré sortira la semaine prochaine. Pour l’occasion, la couverture de ce nouvel opus a été dévoilée.

Les aventures d’Astérix et Obélix se dérouleront cette fois-ci en Gaule, alors que l’action de l’album précédent se situait en Ecosse chez les Pictes. Ce 36ème album est baptisé « Le papyrus de César » et sera inspiré de l’Histoire. On retrouve les mêmes auteurs que sur « Astérix chez les Pictes », à savoir Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin.

Le papyrus de César disponible le 22 octobre

Plus qu’une dizaine de jours à patienter avant d’enfin pouvoir lire les nouvelles aventures d’Astérix dans « Le papyrus de César ». Il aura fallu attendre 2 ans entre la sortie d' »Astérix chez les Pictes » et ce nouvel album. Pour ce nouvel opus les auteurs se sont inspirés de l’Histoire et plus précisément de « La Guerre des Gaules », écrit par Jules César lors de sa conquête de la Gaule. Dans l’album, ce sont les mémoires de César qui font polémiques, en effet, celui-ci fait état de la conquête de toute la Gaule, César aurait-il donc oublié le village des irréductibles ?

 

Le méchant de l’album, Bonus Promoplus, est directement inspiré du publicitaire Jacques Séguéla dévoilait les auteurs. De l’autre côté on retrouvera un journaliste, appelé Doublepolemix, correspondant du journal « L’écho de Condate », inspiré de Julien Assange de Wikileaks. Un album qui traitera avec humour du pouvoir de la communication.

2 millions d’albums en français seront disponibles

Ce nouvel album d’Astérix sera encore un succès à n’en pas douter. Uderzo se disait d’ailleurs « bluffé » par le scénario et le travail « extraordinaire » de Conrad. L’album précédent, « Astérix chez les Pictes » s’était vendu à plus de 5,4 millions d’exemplaires dans le monde entier.

« Le papyrus de César » sera tiré à 2 millions d’exemplaires en français et 4 millions au total. Il sera vendu dans le monde entier dont en Allemagne et jusqu’en Indes, au Brésil, en Australie ou encore aux Etats-Unis.