Non, George R.R. Martin n’est pas sexiste. Et encore moins misogyne.

[ALERTE SPOILER, Saison 5 Episode 6]

Game of Thrones sansa rape

[ALERTE SPOILER, Saison 5 Episode 6]

La violence est partout dans Game of Thrones. Mais une scène a particulièrement fait polémique, de nombreux fans ayant estimé que HBO et les créateurs de la série en ont fait trop.

Ça se passe dans l’épisode 6 de la saison 5. Suite à son mariage avec le sadique Ramsay Bolton, Sansa Stark est violée durant la nuit de noce, tandis que Theon Greyjoy (ou  Schlingue) est obligé par son maitre de regarder.

Suite à la polémique, l’auteur du livre sur lequel est basé Game of Thrones, ainsi que l’actrice qui joue le rôle de Sansa, Sophie Turner, ont défendu cette fameuse scène (dans le livre, ce n’est pas Sansa mais un personnage moins important qui est violé).

Game of Thrones ne manque pas de scènes de violences (pas toujours nécessaires par rapport à l’histoire) infligées aux femmes

L’auteur du livre a récemment expliqué à nos confrères d’Entertainment Weekly qu’il s’agit d’une réflexion sur une société basée sur celle du Moyen Âge (qui était loin d’être égalitaire).

En fait, l’une des idées de George R.R. Martin est de décrire (ou rappeler aux gens) à travers une fiction ce qu’était réellement une société médiévale.

Son ouvrage, et de ce fait Game of Thrones, s’oppose ainsi à l’idée très « Disney » (… ils vécurent heureux eurent beaucoup d’enfants…) ou très épique que l’on donne parfois de cette époque et de cette société à travers d’autres films ou lu d’autres livres. Il ajoute aussi que même la société américaine du 21ème siècle n’est pas encore égalitaire.

De plus, Game of Thrones, ne l’oublions pas, c’est surtout une histoire de guerre. Et comme l’explique l’auteur, « le viol, malheureusement, fait encore partie de la guerre aujourd’hui ». Pour lui, cela aurait été « fondamentalement malhonnête » d’ignorer cet aspect-là dans son œuvre.

Voilà, vous pouvez arrêter de regarder Game of Thrones à cause de ces violences subies par quelques personnages féminin mais au moins, la série vous aura rappelé qu’il y a quelques siècles (et même maintenant), ces choses-là arrivaient dans la vrai vie.