Et elle ne laissera personne indifférent.

Rocky a marqué les années 70, comme peu de films avant lui. Il a été salué par la critique et il a rencontré un véritable succès, rapportant plus de 1,2 milliards de dollars à ses producteurs, dont 559 millions en France.

Sans lui, et sans Rambo, Sylvester Stallone n’aurait peut-être pas eu une carrière aussi éblouissante.

Creed ne se focalisera pas sur Rocky Balboa

La suite de l’histoire, vous la connaissez sans doute. Rocky 2 est sorti en 1979, suivi de près par Rocky 3 (1982), par Rocky 4 (1985) et par Rocky 5 (1990). Il aura ensuite fallu attendre pas moins de seize ans pour voir arriver la suite des aventures du célèbre boxeur. Rocky Balboa est effectivement sortie en 2006, pour fêter les 30 ans de la franchise.

Creed ne sera pas une suite. Pas réellement, du moins, et ce nouveau film s’imposera davantage comme un « spin off ». Il ne se focalisera d’ailleurs pas sur Rocky Balboa mais sur le fils du boxeur Apollo Creed, et plus précisément sur Adonis Johnson Creed.

Ce dernier n’a effectivement pas eu le temps de connaître son père et il va alors décider un beau jour de se rendre à Philadelphie pour rencontrer Rocky et en apprendre davantage sur l’homme. Il va alors se découvrir un certain talent pour la boxe anglaise et il va alors être formé par le vieil ennemi de son père.

Creed est écrit et réalisé par Ryan Coogler (Locks, The Sculptor, Fruitvale Station) et il sortira aux Etats-Unis à la fin de l’année. Sylvester Stallone sera présent à l’affiche, dans le rôle de Rocky Balboa.

Michael B. Jordan (Les Quatre Fantastiques, Les Soprano, Les Experts) jouera Adonis Johnson Creed et il faudra aussi compter sur la présence d’Andre Ward (un boxeur américain), de Tessa Thompson (Veronica Mars, Heroes, Selma), de Phylicia Rashâd (The Wiz, Cosby Show, Les couleurs du destin) et de Graham McTavish (Erik le Viking, Ali G, John Rambo).