Suite au coup de gueule de Taylor Swift et aux plaintes de certains labels, Apple Revient sur sa décision.

Il y a quelques heures nous évoquions le petit coup de gueule de Taylor Swift contre Apple Music, le nouveau service de streaming de la firme de Cupertino qui d’ici quelques jours, va entrer en concurrence avec des entreprises comme Spotify ou encore Deezer.

Si Apple Music sera payant et si a priori il pourrait rapporter plus aux artistes et à leurs labels, il était initialement convenu que durant la période d’essai gratuite de trois mois à laquelle aura droit les utilisateurs, les artistes ne seraient pas payés. De nombreux labels indépendants ont déjà exprimé leurs mécontentements par rapport à cela et hier, c’était au tout de la chanteuse Taylor Swift de s’y opposer.

« Nous ne vous demandons pas des iPhones gratuits. S’il vous plaît, ne nous demandez pas de vous fournir notre musique sans compensation », écrivait-elle dans une publication de blog. Comme nous l’évoquions plus tôt, toutes les chansons de Swift, sauf celles de l’album « 1989 » seront sur Apple Music.

Mais le problème est peut-être résolu. Apple vient d’annoncer par l’intermédiaire de son vice-président Andy Cue (sur Twitter), que « Apple va toujours s’assurer que les artistes sont payés », qu’Apple va « payer les artistes pour le streaming, même durant la période d’essai gratuit » et que la firme de Cupertino a entendu Taylor Swift et les artistes indies.

En revanche, d’après certaines sources, Apple ne paiera pas les mêmes sommes durant la période d’essai et après celle-ci. En attendant, on suppose que du côté de ses concurrents, on se prépare déjà.

(Source)